Depuis le 28 novembre 2020, tous les commerces, à l'exception des bars, restaurants et discothèques peuvent ouvrir, dans le cadre d'un protocole sanitaire strict.

Afin de mieux réguler les flux dans un contexte sanitaire caractérisé par un niveau élevé de circulation du virus, mais également permettre de compenser les baisses d'activité et de chiffre d'affaires subies en raison de la fermeture des établissements, Louis Le Franc, préfet du Pas-de-Calais, avait décidé, par arrêté préfectoral du 27 novembre 2020, d’autoriser tous les commerces du département, qui le souhaitaient et dont la réouverture était permise, à employer du personnel salarié les dimanches 29 novembre, 6 Décembre, 13 Décembre, 20 Décembre et 27 Décembre 2020.

Cette mesure est reconduite, par arrêté préfectoral du 24 décembre 2020, pour les dimanches 3 janvier, 10 janvier, 17 janvier, 24 janvier et 31 janvier 2021.

Chaque établissement utilisant la présente dérogation devra, au préalable, pour pouvoir valablement s'en prémunir, informer l'inspecteur du travail territorialement compétent de l'ouverture le ou les dimanche(s), en lui précisant les modalités et contreparties au travail dominical. Le Comité Social et Economique (CSE) de l'établissement devra également être destinataire des mêmes informations préalablement au recours au travail dominical.

 

Liste des dimanches fixée par décisions du Maire, au titre des dérogations au repos dominical au profit des commerces de détail de la Commune, par secteur d'activités, pour l'année 2021 : 

Commerces de détail non alimentaires : les dimanches 24 et 31 janvier, 7 et 14 février, 27 juin, 4 juillet, 28 novembre, 5, 12, 19 et 26 décembre 2021

Commerces de détail d'ameublement en cuisines et salles de bains : les dimanches 14, 21 et 28 mars, 11 et 18 avril, 30 mai, 6 juin, 12, 19 et 26 septembre, 3 et 10 octobre 2021.

YPER : un outil de livraison inédit sur le territoire

C’est un service de livraison collaborative entre particuliers facile, économique, sans contact et opérationnel 7j/7.

La livraison collaborative c’est quoi ?

Vous avez fait vos courses en ligne ou par téléphone chez votre commerçant, un voisin ou une personne à proximité part également chercher ses courses de première nécessité, il reçoit alors une notification et retire vos courses en même temps que les siennes. Vous les dépose à votre domicile et sans contact.

Rendez service et devenez shopper !

Il suffit de télécharger l’application ypershopper et accepter des demandes de livraisons autour de chez vous. Yper s’occupe du défraiement. En cette période, les livraisons sont réalisées «sans contact» et limitées à 3 par jour pour éviter la propagation du virus. Une attestation vous est fournie par Yper.

 

Vous voulez créer ou développer un commerce à Saint-Omer ? Un seul interlocuteur pour toutes vos démarches : L’Office Intercommunal du Commerce et de l’Artisanat !

L’OICA, outil d’application de la charte d’urbanisme commercial est une association créée fin 2016, grâce à la volonté des Elus de la Capso de redynamiser le commerce de proximité en centre-ville, en milieu rural.

L’association est présidée par François Stoven (Bijouterie Stoven Rue de Dunkerque). Elle est composée d’une soixante de membres commerçants, artisans franchisés et indépendants, Présidents d’Unions Commerciales, élus de l’ensemble du territoire, organismes consulaires et organismes professionnels (CCI, Chambre de Métiers, UMIH, …). L’OICA rayonne à l’échelle intercommunautaire.

L’OICA est un outil de promotion, de valorisation des commerces de proximité, de détection de nouveaux porteurs de projets, nouvelles enseignes et un outil d’animation en lien avec les Unions Commerciales et les Villes.

Besoin de conseils ? d’accompagnement et de suivi ?

Contactez votre unique interlocutrice : Sophie Mieze, Directrice de l'Office Intercommunal du Commerce et de l'Artisanat - Maison du Développement Economique - 16 place Victor Hugo - 62500 Saintaint-Omer | 03 74 18 21 07 - 06 65 13 42 76 

 

Voici les outils mis à votre disposition pour vous aider !

Dispositifs financiers dans le cadre de la Charte d’Urbanisme commercial portée par la Communauté d’Agglomération du Pays de Saint-Omer :

1. La pépinière commerciale : le dispositif a pour vocation de faciliter l’implantation de commerces dans certains secteurs du centre-ville (comme Rue de Calais, Rue de Dunkerque,…). En effet, le dispositif ne s’applique pas partout dans le centre-ville mais seulement dans des secteurs définis et ayant des difficultés à capter des commerces. L’intervention de la CAPSO repose sur la notion de carence de l’activité. Sont exclues les métiers de bouche et de services (restauration, débit de boissons,…). La CAPSO peut prendre en charge le bail de courte de durée (3 ans non renouvelable) avec autorisation de sous-location via un bail précaire. La première année la CAPSO prend en charge 75% du loyer, 50% la deuxième année et 25% la troisième année. Bail en direct possible à l’issue des 3 ans entre le propriétaire et le porteur de projet.

 

2. Soutien à l’attractivité et à l’accessibilité des commerces : il s’agit d’un soutien financier à la mise en œuvre de diagnostic qui comporte 3 phases :

  • Phase 1 : diagnostic « accessibilité et attractivité » permettant d’établir un état des lieux des éléments d’attractivité extérieure et d’accessibilité des commerces – coût 500 euros TTC (400 euros pris en charge par l’Office Intercommunal du Commerce et de l’Artisanat, 100 euros restant à la charge du commerçant)
  • Phase 2 : financement des travaux de rénovation des façades par la commune et la Capso – intervention à part égale CAPSO/Ville à 20% du montant HT des travaux plafonnée à 2000 euros par structure
  • Phase 3 : labellisation « qualité commerce » ou « qualité tourisme » - coût 180 euros TTC remboursés au commerçant par l’Office Intercommunal du Commerce et de l’Artisanat

 

> Sont éligibles : les exploitants des locaux d’activités artisanales, commerciales ou de services ayant une vitrine donnant sur le domaine public et ayant une vocation à recevoir du public, les entreprises justifiant d’un CA hors taxe inférieur à 800 000 euros, les cafés, restaurants, hôtel.

>Sont exclus du champ d’intervention toutes activités commerciales et artisanales relevant des centres-villes et situées dans les zones commerciales du pôle urbain, les succursales et toutes activités commerciales soumises à CDAC en périphérie urbaine.

Ils ont fait appel au dispositif de soutien à l’attractivité et à l’accessibilité : Bijouterie STOVEN, Les Frangins, Twin Set, La Miche Dorée, La Bonne Pioche…

 

3. Prêt d’honneur sans intérêts ni cautions personnelles proposé par Initiative Pays de Saint-Omer 

Ce dispositif accompagne la création, la reprise et la croissance des entreprises installées sur le Pays de Saint-Omer par un accompagnement au financement du projet, un prêt d'honneur, un suivi et un parrainage du créateur d’entreprise. Le prêt d’honneur permet d’être un levier pour obtenir un financement bancaire complémentaire plus facilement.

  • Prêt d’honneur initiative création : de 1 500 à 15 000 euros
  • Prêt d’honneur initiative jeunes : bonification du prêt pour les entrepreneurs âgés de moins de 30 ans jusqu’à 7 500 euros.
  • Prêt d’honneur initiative croissance : de 1 500 à 25 000 euros
  • Prêt d’honneur initiative reprise : de 1 500 à 25 000 euros

 

4. Fonds de soutien travaux CAPSO

Jusqu’à 10 000 euros pour des besoins de trésorerie en cas de difficultés dues aux travaux de voiries sans cofinancement bancaire requis.

 

5. Pour les commerces en quartiers Politique de la Ville

Les entreprises installées ou présentes en Quartiers Politique de la Ville ayant une activité commerciale peuvent bénéficier selon des critères précis :

  • D'une exonération de la Taxe Foncière sur les Propriétés Bâties pendant une période de 5 ans.
  • D'une exonération de la Cotisation Foncière des Entreprises pendant une période de 8 ans (à taux plein les 5 premières années et à taux dégressif les 6ème, 7ème, 8ème années). Cette exonération s'applique aux établissements commerciaux présents dans un quartier prioritaire au 1er janvier 2015 ou aux créations de nouvelles activités commerciales entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2020.

Achetez en pays de Saint-Omer

Augmentez votre visibilité et fidélisez votre clientèle avec le portail : achetezenpaysdesaintomer.com

Un abonnement mensuel compris entre 25 (si l’adhérent est membre de Saint-Omer Cité Marchande) et 30 euros permet d’accroître, d’abord, la visibilité et la notoriété des commerçants et artisans du territoire, de réduire l’évasion commerciale et de favoriser la consommation locale.

Le coût de l’abonnement comprend la présence sur le site internet, l’accès au dispositif des chèques cadeaux « Happy KDO », la formation par la Manager et le suivi.