Mars 2021 - L’école Paul Bert labellisée E3D

L’école Paul Bert a obtenu le label « Ecole E3D niveau 1 » pour 3 ans et elle s’est engagée dans une démarche de développement durable. Le « Pote âgé » qui est le nom choisi par les élèves pour le jardin créé dans la cour de l’école est rapidement devenu un lieu d’observation et d’apprentissage grandeur nature.

Les élèves des classes y abordent de nombreux sujets comme la gestion des déchets avec le composteur, comment gérer les arrosages pour préserver les ressources en eau, comment préserver la biodiversité, quels sont les besoins des plantes, quels sont les légumes de saison…

Toute l’école est mobilisée autour de ce jardin. Elle est accompagnée par la Ville pour la création de l’espace de jardinage, d’Eden 62 pour l’hôtel à insectes, de l’école d’Arts du Conservatoire pour le projet de création plastique à partir de déchets recyclables, de la Communauté d’agglomération pour l’installation d’un composteur et la sensibilisation au tri…

En savoir plus :

La démarche E3D (E3D = École/Établissement en Démarche de Développement Durable), c’est lorsque qu’un établissement s’engage dans une démarche globale de développement durable qui apporte des solutions concrètes dans le mode de fonctionnement de l’établissement (énergie, eau, déchets...) et à travers les enseignements délivrés.
Les élèves sont au cœur de la démarche qui consiste à les former aux bonnes pratiques, à leur transmettre les connaissances qui leur permettront tout au long de leur vie de comprendre la complexité des enjeux du développement durable, pour ensuite décider et agir.

Mars 2021 - Cool towns contre les effets du changement climatique

La Ville est engagée dans un projet européen appelé «Cool towns» aux côtés de 13 partenaires néerlandais, belges, britanniques et français.

A travers Cool towns, les partenaires (Collectivités, Universités, Entreprises privés) entendent développer des solutions concrètes pour adapter nos villes aux effets attendus du changement climatique, en particulier les vagues de chaleur, qui seront plus intenses et plus fréquentes, comme nous avons pu le vivre durant les derniers étés.

L’une des premières étapes de ce projet est de cartographier les «  îlots de chaleur » dans la Ville notamment avec des campagnes de mesures thermiques. Ensuite, des outils seront conçus et différentes solutions seront trouvées pour les traiter en collaboration avec l’ensemble des personnes et usagers de ces espaces (habitants, représentant des parents d’élèves, équipe enseignante, services de la ville…)

Les solutions envisagées

Cela peut consister en des travaux de végétalisation, d’aménagement d’espaces publics (couleurs, revêtements, pavages spécifiques…), d’interventions sur les façades, les toitures, le traitement des eaux pluviales et l’intégration de l’eau dans l’espace public.

A Saint-Omer, un premier projet est en cours dans le quartier Centre-ville avec des aménagements prévus dans la cour de l’école Montaigne, rue de Cassel et la rue d’Hazebrouck : plantations d’arbres, revêtement de la cour d’école différent et récupération des eaux de pluie pour  une réutilisation dans des jardins.
 

Septembre 2020 - Une belle surprise pour les élèves de l'école Ferdinand Buisson

Cet été, la cour d’école s’est refait une beauté. Ce projet, mené en concertation avec l’équipe enseignante, les représentants de parents d’élèves, les élus et techniciens de la Ville, intègre un espace potager avec des modules « Le Carré Fantastik » et des espaces dédiés à la plantation d’arbres compatibles avec le milieu, non allergènes et aux racines plongeantes qui apporteront de l’ombre et de la fraîcheur dans l’espace récréatif. Cette rénovation propose aux enfants un terrain de jeux plus sécurisé, plus grand et plus diversifié.

Les arbres seront plantés le 25 novembre car « A la Sainte Catherine, tous bois prend racine »

Septembre 2020 - L’enseignement du Néerlandais se poursuit au collège

Depuis la rentrée de septembre 2019, les cm1 et cm2 de l’école Paul BERT bénéficient respectivement d’une demi-heure et d’une heure hebdomadaires d’enseignement du Néerlandais. Sur l’année scolaire passée, 40 élèves étaient concernés, parmi lesquels 18 cm2 qui sont passés en 6e, pour la majorité d’entre eux au collège de la Morinie.

Grâce un travail conjoint des élus de la Ville, de l’Inspecteur de l’Éducation Nationale, des services du rectorat, la poursuite de l’enseignement au collège a été proposée aux futurs 6e de la Morinie. Tous ont souhaité poursuivre.

La Ville de Saint-Omer souhaite perpétuer une démarche structurante pour favoriser l’enseignement des langues, indispensable dans une région transfrontalière comme la nôtre. Cette action sera menée par Mme Annie TREGOUET, Conseillère Municipale Déléguée à l’apprentissage des langues, en collaboration avec Mme Céline LAPACZ, Adjointe au Maire chargée de l’Éducation, de la Jeunesse et des Solidarités.

Juin 2020 - Les élèves de l’école Jules Ferry ont testé 2S2C

Vous avez peut-être déjà entendu parler de R2D2, l’un des personnages emblématiques de la saga cinématographique Star Wars, mais connaissez-vous 2S2C, qui n’a rien à voir ?

Le dispositif 2S2C, pour Sport-Santé-Culture-Civisme vise à proposer aux élèves des activités éducatives et ludiques pendant le temps scolaire, en complément de leurs apprentissages en classe lors de la réouverture partielle des écoles en juin dernier.

La ville, en concertation avec l’Inspection de l’Éducation Nationale, a choisi d’expérimenter ce dispositif sur l’école Jules Ferry. Cette dernière bénéficiait d’une maison de quartier proche, où les activités pouvaient se dérouler. 

Les activités proposées ont été coordonnées par la Ville et assurées par des intervenants, avec l’appui du Centre Social. 

Les élèves ont ainsi pu participer à des ateliers et visites au musée, avec le Pays d’Art et Histoire et le service sports de la CAPSO, ou fabriquer une mini fusée avec des animateurs du Centre social.