Permis de végétaliser

La Ville de Saint-Omer s’investit pleinement depuis plusieurs années dans différentes actions en faveur du développement durable (la suppression des produits phytosanitaires sur l’espace public, l’opération une naissance un arbre, le soutien du maraîchage biologique, l’installation de ruches, l’utilisation de méthodes alternatives par les services municipaux d’entretien de l’espace public, etc) ainsi que des actions pour l’amélioration du cadre de vie (concours des maisons fleuries, informations et sensibilisation pour la propreté en ville, mise en valeur de l’espace public, etc).
Dans cet esprit d’embellissement du cadre de vie et dans le but de promouvoir des actions collectives nouvelles centrées sur la valorisation du végétal en ville, le respect de l’espace public et l’amélioration du vivre-ensemble, la Ville de Saint-Omer met en place le «Permis de Végétaliser». Cette initiative permet aux riverains volontaires d’obtenir un permis pour végétaliser l’espace public.

 

QU’EST-CE QUE LE PERMIS DE VÉGÉTALISER ?

> Le Permis de végétaliser est une simple autorisation d’occupation temporaire du sol délivrée par la mairie. Il concerne toutes les personnes s’engageant dans la réalisation et l’entretien de dispositifs de végétalisation de l’espace public (jardinage sur des espaces verts existants, pieds d’arbres, installation de jardinières, végétalisation des pieds de façades…).
C’est un outil ouvert à tous et vecteur d’échanges entre habitants de la ville.
Sa durée de validité est de 3 ans, tacitement reconductible, et s’applique pour un emplacement précis. Plusieurs permis peuvent donc vous être délivrés si vous jardinez à différents endroits de Saint-Omer.
Dans le cadre de ce permis, toute la réalisation, achat des matériaux et des plantes ainsi que l’entretien des espaces choisis sont à votre charge.
La ville de Saint-Omer assure le suivi du respect des règles établies dans la charte réglementaire du permis de végétaliser. Si un manquement est observé, un rappel vous sera adressé par écrit. En l’absence de réponse, la mairie pourra annuler le permis accordé.